Droit, numérique et intelligence artificielle

Le numérique, parce qu’il conduit à la mise en données et à la mise en réseau du monde, pose problème aux droits fondamentaux : il met en question leur contenu et leur régime. S’il renforce la capacité́ des individus à jouir de certains droits, comme la liberté́ d’expression, la liberté́ d’entreprendre, il en fragilise d’autres, comme le droit à la vie privée ou le droit à la sécurité́. Ce groupe de travail, associant des juristes, des philosophes et des professionnels du monde du numérique, s’attache à repenser la protection des droits fondamentaux et à répondre aux questions en débat : la neutralité́ d’internet, sa gouvernance, le « droit à l’oubli », la propriété́ des données, leur exploitation et agrégation en Big Data, concernant notamment la question de la justice prédictive ainsi qu’également l’impact du numérique sur les professionnels et sur les fonctions juridiques.

Ce séminaire, organisé par l’IHEJ et en partenariat avec des entreprises du monde du numérique, se déroulera lors d’une dizaine de séances de travail tout au long de l’année 2017.

Dans la continuité́ du travail de 2016 avec le Cercle Montesquieu sur le rôle des directeurs juridiques dans la mondialisation, ce nouveau programme de travail sera ouvert à des membres du Cercle Montesquieu intéressés et sensibles à la question spécifique du numérique et de l’intelligence artificielle.

Les réunions se dérouleront à l’ENM (3 ter quai aux fleurs) ou chez nos partenaires en fonction de la disponibilité des salles, de 9h30 à 12h, les :

  • 17 janvier 2017
  • 7 février 2017
  • 7 mars 2017
  • 18 avril 2017
  • 16 mai 2017
  • 13 juin 2017