Politiques de justice

La définition et l’analyse des politiques de justice implique une collaboration resserrée entre chercheurs, professionnels et décideurs. C’est à la mise en œuvre en œuvre de telles collaborations que s’emploie l’Institut des hautes études sur la justice à travers ce programme. En alliant les perspectives théoriques des différentes disciplines aux horizons concrets des cours et tribunaux de France et d’ailleurs, l’IHEJ promeut de nouvelles idées et soutien un champ d’expérimentations pour une justice en phase avec son temps et les attentes, exprimées ou sous-jacentes, de la société.

Après s’être intéressé à des chantiers aussi divers que l’éthique ou le rituel judiciaire, la pénalisation et le mouvement de judiciarisation des démocraties, les relations entre justice, médias et opinions publique, la justice face au terrorisme, la responsabilité de la justice, et dernièrement, l’office du juge au XXIè siècle, l’Institut travaille depuis quelques années maintenant sur deux sujets transversaux et complémentaires dans lesquels il suit et accompagne les grandes évolutions des organisations et des valeurs de justice.

Le programme Politiques de justice est aujourd’hui mis en oeuvre par quatre chargés de mission : Harold Epineuse, Sylvie Perdriolle, Marie Bels et Sophie Sontag-Koenig. Il s’appuie sur un réseau international de chercheurs, et plus particulièrement sur les chercheurs associés de l’IHEJ parmi lesquels récemment : Christian Licoppe de l’Ecole des Mines Télécom Paris-Tech, Karim Benyekhlef et Nicolas Vermeys de l’Université de Montréal, David Tait de l’Université de Western Sydney et Emma Rowden de l’Université Technologique de Sydney , Meredith Rossner de la London School of Economics, Daniela Piana de l’Université de Bologne, et Jean-Paul Miroglio, architecte.

Harold Epineuse, Janvier 2016

AXES DE TRAVAIL POUR L’ANNÉE 2016

Le premier axe de travail présenté au Conseil d’administration de l’IHEJ concerne l’impact des technologies de l’information et de la communication sur l’organisation de la justice et le déroulement du procès, un programme de travail pluriannuel lancé en 2013 en étroite concertation avec le comité scientifique de l’Institut. Avec le soutien du Laboratoire de Cyberjustice de Montréal et du réseau international de chercheurs constitué autour de lui, l’IHEJ promeut la réalisation d’études et d’expérimentations sur les effets induits des technologies sur les valeurs de justice. Il mobilise les connaissances accumulées par les travaux de chercheurs français et étrangers auprès des professionnels et des décideurs en charge des politiques de justice.

Dans la continuité des travaux de l’année passée, le second grand chantier du programme pour l’année 2016 croise toutes les dimensions utiles au déploiement de nouveaux lieux de justice, et en premier lieu une analyse comparée des politiques en matière d’immobilier judiciaire et ses évolutions contemporaines. En partenariat avec le Court of the Future Network en Australie, il s’agit avant tout de susciter l’innovation et de promouvoir des environnements adaptés aux demandes et besoins de justice des citoyens dans le respect des professionnels qui y travaillent.

A côté de ces deux axes principaux, l’Institut demeure un centre d’expertise reconnu internationalement sur tous les sujets relatifs à la justice et mettra en œuvre au cours de l’année un certain nombre d’autres activités en collaboration avec d’autres organismes de recherche ou institutions de justice.

Publications