A travers l’art, la justice vue par des lycéens du XXIe siècle

Recréer le lien entre l’institution judiciaire et l’école : c’est l’ambition pédagogique de Damien Langlet. Le 27 février dernier, ce professeur d’histoire-géographie, photographe et guide touristique dans la ville de Douai, est venu montrer, dans le cadre du séminaire Justice et images de l’IHEJ, l’étonnant travail artistique réalisé avec ses élèves autour de la justice, dont une partie a été exposée au Parlement de Flandre en 2014.

Damien Langlet enseigne l’histoire-géographie aux élèves du Lycée d’Excellence de Douai depuis son ouverture en 2010. Cet établissement a ceci de particulier qu’il regroupe un peu moins de 200 élèves, tous internes, encadrés et formés par une équipe pédagogique composée de 15 enseignants. Chaque année, Damien Langlet s’efforce de monter un projet transdisciplinaire autour de la justice avec les élèves de seconde.

A travers des œuvres filmiques et photographiques, des reconstitutions d’audiences où les élèves sont tour à tour juges, avocats, magistrats, prévenus et victimes, Damien Langlet souhaite recréer un lien entre l’institution judiciaire et les élèves de son établissement. La force de ces ateliers périscolaires réside dans la volonté hors norme de ce professeur qui a su investir à la fois ses élèves, ses collègues et des professionnels de la justice dans de tels projets.

A son actif, trois productions ont vu le jour : une audience fictive (mise en scène et « performée » par les élèves), une vidéo destinée à la formation des jurés d’assises et, enfin, une série de six tableaux, inspirés des allégories de Nicolas Brenet. Peintes entre 1767 et 1769, ces allégories illustrent les grands principes de la justice et sont exposées dans la Grand’Chambre du Parlement de Flandre. Ce projet s’est développé en parallèle du tricentenaire de l’installation du Parlement à Douai.

L’aboutissement du projet a eu lieu le 9 janvier 2014, lors de l’audience de rentrée de la cour d’appel. Pour l’occasion les allégories modernes des élèves se sont vues tirées en 4 par 3 mètres et exposées dans les salles historiques d’Anchin de Douai aux côtés des œuvres de Nicolas Brenet. Entre autres sujets questionnés par les représentations des élèves : la présomption d’innocence, la procédure contradictoire, le droit de la défense et la justice.

Grâce à une étroite collaboration avec les magistrats du palais de justice de Douai, ces œuvres font écho aux représentations de Nicolas Brenet : la vérité, l’étude, la force, la prudence, la religion et enfin, la justice. Pour faire résonner ces œuvres que trois siècles séparent, l’arrière plan des allégories de Nicolas Brenet ont servi de support à l’imagination des lycéens.

Justice toujours, Damien Langlet fait du tribunal de Douai un endroit privilégié pour stimuler son activité de photographe. A travers une série de clichés, la volonté de montrer la continuité et l’évolution de cette institution apparaît à travers une suite de portraits inspirés du XVIIIème siècle. On y retrouve alors des personnages clés de la vie au tribunal : des greffiers, des juges, des magistrats mais aussi des techniciens, indispensables au bon fonctionnement du lieu. D’autres projets sont encore à venir, et nous ne pouvons qu’espérer qu’ils produiront d’aussi jolis résultats.

Valentin Rolando
Séminaire Justice et images

 

A lire aussi :

Le projet Justice sur le site du Lycée d’Excellence de Douai

Allégories de Justice. Le décor de la Grand’Chambre du Parlement de Flandre, par Antoine Garapon et Valérie Hayaert, préface de Robert Badinter (2014)