Gérald Sfez : la corruption chez Machiavel

« Machiavel, l’ambiguïté et la corruption » était le thème de la quatrième séance du séminaire de philosophie du droit, avec une présentation de Gérald Sfez, philosophe, professeur en khâgne à Versailles et à Sciences Po Paris, qui a ensuite répondu aux questions posées par l’assistance. « L’énergie de pensée de Machiavel, nous dit-il, est d’avoir pensé simultanément la fécondité de l’ambiguïté moderne du politique et sa différence avec ce qui demeure au centre de la préoccupation politique : la lutte contre la corruption. Pour comprendre cette corrélation, il convient de différencier les différentes acceptions de la corruption et de se demander en quel sens, sous quel angle, et en quelle circonstance du politique, on doit pouvoir parler d’une ambiguïté droite. De ce fait même, Machiavel est certainement l’un des penseurs qui peuvent nous éclairer en nos temps de corruption à l’âge de la transparence ». Retrouvez l’intégralité de son intervention en cliquant sur les vidéos ci-dessous.

 


PDF Machiavel, l’ambiguïté et la corruption