Heurs et malheurs du concept d’information vu comme grandeur scientifique

Élaborée au cours de la première moitié du XXème siècle, dans des domaines aussi différents que la physique théorique, les statistiques appliquées à l’agronomie ou les télécommunications, la notion d’information est devenue un véritable concept scientifique dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale. C’est dans ce milieu profondément interdisciplinaire que ce qu’on a appelé dès lors la « théorie de l’information », regroupant la théorie mathématique de la communication et la cybernétique, s’est développée de façon exponentielle dans de très nombreuses disciplines, notamment biologiques avec l’information génétique mais aussi dans les sciences humaines à travers le structuralisme. Au cours de ce développement presque tentaculaire, des dérives sont apparues, liées à un abandon du caractère strictement scientifique de ce concept dans la théorie de l’information.

Jérôme Segal est maître de conférence à l’université Paris-Sorbonne au sein de l’Institut national supérieur du professorat et de l’éducation, et également chercheur associé à l’UMR SIRICE – Sorbonne-Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe (Paris). Il est notamment l’auteur du livre Le Zéro et le un – Histoire de la notion d’information au XXe siècle, publié en deux volumes aux Editions matériologiques en 2011.

Inscriptions


Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 27/02/2020
17:45 - 19:45

Emplacement
Ecole nationale de la magistrature

Catégories