Imaginer l’avenir de la justice pénale internationale malgré sa régression

 

Joel Hubrecht, responsable du programme justice pénale internationale et justice transitionnelle à l’IHEJ,  a rédigé un article intitulé Imaginer l’avenir de la justice pénale internationale malgré sa régression, dans la revue « Communications » du laboratoire d’anthropologie critique interdisciplinaire de l’EHESS. Le dernier numéro est dédié à l’avenir des droits humains au XXIe siècle. Une autre juriste s’exprime dans ce numéro : Mireille Delmas-Marty, professeur honoraire au Collège de France, signe un article intitulé Les droits de l’Homme et le « pot au noir ».

La Justice pénale internationale telle que nous la connaissons est très récente. L’idée que l’ordre international peut être pacifié par le droit n’est pas une nouvelle, mais ce n’est qu’à la fin du XXe siècle qu’elle ne prend la forme que nous lui connaissons. Pourtant, cette dynamique est aujourd’hui déjà menacée.

Retrouvez cet article gratuitement sur Persée